ADVANCE DESIGN – ILIADE INGÉNIERIE

Entretien Pierre Jourdan, responsable du BIM management depuis trois ans chez ILIADE Ingénierie, partage son expérience de déploiement du BIM, des processus et méthodologies, ainsi que son utilisation d’Advance Design pour le projet de l’EM Lyon

Partager

ADVANCE DESIGN – ILIADE INGÉNIERIE

Société : Iliade Ingénierie à Lyon
Logiciel Utilisé :  Advance Design

Iliade ingenieurie logo Iliade Ingénierie est une Entreprise familiale fondée par deux frères, Nicolas et Bruno Trompille, ILIADE Ingénierie s’est construite naturellement autour de leur métier d’origine, l’Economie de projet. Elle est devenue aujourd’hui un acteur majeur de l’ingénierie générale avec un ensemble de 7 pôles métiers :  l’Economie, la Structure, les Fluides, la direction Travaux, l’Environnement, la VRD et le pôle Enveloppe-Façades.

ILIADE Ingénierie opère sur deux types d’activités : l’activité résidentielle – logements et hôtels – et l’activité de bureaux et des ouvrages fonctionnels.

Fort de plus de 30 ans d’expérience, ILIADE Ingénierie forme une équipe qui compte plus de 100 collaborateurs, ingénieurs et techniciens et affiche un CA de 11 millions d’euros.

« Le BIM, travailler ensemble, autrement.»

Pierre Jourdan

Entretien

GRAITEC : Quelle est la typologie de vos clients ?

Pierre Jourdan : « Nous travaillons principalement avec de la maîtrise d’ouvrage privée et avec des leaders régionaux ou nationaux tels que :  ICADE, SOGELYM, BOUYGUES IMMOBILIER, VINCI IMMOBILIER, EIFFAGE et ALTAREA COGEDIM. Ces clients nous sont très fidèles. Ils connaissent nos méthodes et nous connaissons leurs attentes. ».

GRAITEC : Selon vous, quels sont les défis à relever aujourd’hui dans votre activité ?

Pierre Jourdan : « Nos enjeux portent sur différents points : Tout d’abord les besoins de nos clients en termes de règlementation, de performances énergétiques du bâtiment et de respect des enjeux environnementaux. Ensuite, la qualité des processus collaboratifs pour respecter les délais des projets et assurer la qualité des études et la maîtrise des budgets. Enfin, notre défi majeur est de revenir à une ingénierie concourante au lieu d’une ingénierie séquentielle. C’est un défi pour toute la profession. Le bâtiment est à la fois un métier simple et connu, et un métier en profonde transformation. L’enjeu est d’assurer la une coordination interne la plus efficace, et une collaboration plus efficace et constructive entre les différents acteurs du projet pour délivrer des projets durables, dans le respect des exigences de qualité, de délais et de couts prévisionnels. ».

GRAITEC  : Pour le concours Advance design Award vous avez choisi le projet de l’EM Lyon, pourquoi ce projet en particulier ?

Pierre Jourdan : « Lorsque l’opportunité de participer au concours Advance Design Award s’est présentée, notre choix s’est naturellement porté sur le projet de l’EM Lyon. C’est un projet de 30 000 m² réalisé par un cabinet d’architecture réputé PCA STREAM et INSOLITES. La singularité de ce projet réside dans sa conception structurelle du fait de la mixité des matériaux et de la particularité de ses porte-à-faux.

La signature architecturale forte de ce projet emblématique réside aussi dans la pertinence du programme et la mixité des usages : une connexion étroite de l’EM Lyon avec la ville, via des commerces, des lieux dédiés aux évènements, des espaces de services digitaux et de cocréation accessibles au grand public »

GRAITEC  : Quel était votre niveau d’adoption du BIM ?

Pierre Jourdan : « Le projet EM Lyon demandait un réel savoir-faire dans la combinaison des matériaux, et par notre approche de la conception structurelle dès la phase concours. Lorsque nous avons débuté ce projet nous avions atteint un bon stade de maturité du BIM de niveau 2.

Le BIM est un processus global et mesurable qui doit être déployé de façon proportionnelle au projet. Posséder une maturité BIM n’est pas seulement une question d’argumentations ou d’outils et de leurs performances. Posséder en interne des protocoles de travail collaboratif bien établies et liés à la maquette 3D, des gabarits et des familles Revit génériques, des chartes solides et vivantes, des méthodes de synthèses abouties dans un temps bien estimé, sont tout aussi important.  Evidemment, cette démarche doit aussi se traduire par l’adoption effective de logiciels en adéquation au BIM et qui tournent à 100%. Lorsque 80% des projets sont opérés via la méthodologie BIM, nous estimons que cette maturité est atteinte. ».

GRAITEC  : Comment avez-vous intégré la méthodologie BIM dans la réalisation de ce projet ?

Pierre Jourdan : « Compte tenu de notre expérience, ce projet n’a pas nécessité de transformer nos usages pour répondre aux exigences BIM. Cependant, le rôle que nous avons mené dans ce projet a accru notre maturité en termes de performances et d’exigences internes. Mais il en est ainsi pour chacun de nos projets et des problématiques rencontrés. Qu’il s’agisse de Maitrise d’Œuvre ou de Maitrise d’ouvrage, chaque sujet difficile, chaque défi posé, nous permet de sortir plus grand en termes d’expérience techniques, humaines et de méthodes »

GRAITEC  : Avez-vous pu terminer la partie ACV du projet ?

Pierre Jourdan : « Pour le projet de l’EM Lyon, le logiciel Advance Design a été utilisé principalement pour la vérification des zones mixtes en matériaux.  Le modèle Advance a été réalisé à l’aide de l’export du modèle Revit. L’analyse sismique s’est faite par analyse modale spectrale tridimensionnelle sur les quatre blocs structurels du projet. Avec cette solution de calcul, nous avons notamment effectué l’analyse de la structure métallique en porte-à-faux et enfin avec le module expert métal nous avons validé tous les éléments de charpente métalliques pour l’ensemble du projet.»

GRAITEC  : Quels sont les avantages de déployer le BIM ? Y a-t-il des inconvénients ?

Pierre Jourdan : « Par le passé, la tendance était de partitionner les métiers comme si un bâtiment était la résultante d’une addition de tâches séquentielles. Les itérations étaient coûteuses car les problèmes d’exécution étaient mal anticipés. Pourtant, bien avant l’industrialisation de la construction, le travail collaboratif des anciens autour des projets de construction était un mode de travail naturel, que nous n’aurions jamais dû abandonner. Un bâtiment est le résultat d’une perception global fait d’équilibres.
L’intérêt du travail collaboratif et du BIM est justement de permettre de mieux répondre à cette réalité d’un bâtiment. L’architecture est exigeante. Elle repose sur trois piliers qui sont l’économie, la technique et le confort d’appropriation. Durant les réunions avec les différents acteurs du projet en phase concours puis en conception, le mérite du BIM a été de permettre à chacun de s’approprier le projet avec sa vision métier et dans une vue d’ensemble. En nous obligeant à travailler à nouveau en collaboratif, le BIM vient élever l’exigence du dialogue et du faire ensemble. La difficulté réside donc plus dans le fait de retrouver une culture collaborative. Il est bien de se rappeler ce proverbe africain qui condense en une phrase l’essentiel du principe d’intelligence collective : « Seul, on va plus vite, ensemble, on va plus loin »

Longtemps, le BIM a été mis en avant seulement en termes d’amélioration de productivité.  Pourtant, en collaborant ainsi, nous abordons dès les phases amont du projet des questions trop souvent reportées à des phases ultérieures. Nous évitons alors les habituelles oppositions et confrontations entre métiers. Grâce au travail collaboratif du BIM, nous constatons qu’au-delà de gagner du temps d’études, le gain majeur est de délivrer des projets de meilleure qualité.».

GRAITEC  :  Qu’avez-vous appris de cette expérience que vous souhaitez réutiliser dans de futur projet ? 

Pierre Jourdan : « Le grand avantage d’un projet emblématique tel que l’EM Lyon, c’est qu’il est fédérateur pour l’entreprise. Ce que nous avons retenu de l’EM Lyon en dehors de son échelle purement physique et dimensionnelle a été la difficulté des questions posées par le projet architectural. Nous avons été obligés de nous dépasser et de relever le niveau d’exigence sur nos processus et méthodes. On ne s’engage pas dans un marathon sans s’entrainer intensivement auparavant. C’est ce que chaque projet nous apporte. Vous vous faites une idée de ce qu’il faut faire et puis vous réussissez partiellement et capitalisez pour faire encore mieux pour les projets suivants.

Notre prochain objectif est d’être missionné sur un projet de la même échelle avec un métier en plus de la structure et de l’économie, et si possible les fluides. L’économie est notre valeur ajoutée historique car nous garantissons le respect des budgets prévisionnels grâce à une parfaite connaissance de l’exécution. Nous faisons en sorte tout le temps de notre mission que les objectifs coûts et travaux soient atteints.

Nous faisons partie intégrante de la maitrise d’œuvre. Nous sommes aux côtés de tous les concepteurs, les aidant à trouver des solutions intermédiaires pour répondre à leurs besoins et si nécessaire les interpeller sur des sujets qui seraient trop audacieux ou déraisonnablement sur le plan des coûts. Nous pouvons désormais tous travailler sur en synchronisation sur la maquette, les uns avec les autres, avec une vision d’ensemble.  Le BIM ne fait rien d’autre que de rétablir la juste dimension des relations humaines autour d’un projet.

Le BIM nous a finalement permis de réinstaurer un climat de confiance et une fluidité dans nos échanges. ILIADE Ingénierie s’est mobilisée sur le BIM pour se tenir au plus près des architectes. Notre mission est de les accompagner dans leur audace architecturale. Grâce à la pluralité de nos métiers et notre large expérience de projets en phases Conception et Réalisation, nous avons pu jouer un rôle d’accompagnement très apprécié par les différents partis du projet. »

GRAITEC  :  Quelles sont vos prochaines étapes et comment les solutions Graitec pourront vous accompagner ?

Pierre Jourdan : « Notre prochaine étape est le projet de Gratte-ciel à Villeurbanne, un ouvrage résidentiel gigantesque qui comporte plus de 1000 logements. Nous aurons des problématiques spécifiques à l’habitat. Il nous faudra tenir d’immenses verticales sur un socle commun végétalisé, conçue par les architectes comme une prairie. ILIADE Ingénierie a désormais une très bonne maturité en gestion de projet résidentiel et mènera à bien ce projet. Les calculs structurels se feront bien évidemment avec les solutions Arche et Advance Design appuyés par un process BIM bien ancré au sein de nos équipes »

LAURÉAT – MECA

CONCOURS ADVANCE DESIGN AWARD

LAURÉAT – ICONIC

CONCOURS ADVANCE DESIGN AWARD

LAURÉAT – CLINIQUE THIERS

CONCOURS ADVANCE DESIGN AWARD

Bienvenue sur le site GRAITEC !

Veuillez sélectionner votre pays :