Nouveaux matériaux pour une construction plus responsable

De nouveaux usages et de nouveaux matériaux constituent une opportunité pour l’industrie du bâtiment et de la construction, actuellement un des secteurs qui contribue le plus à la crise climatique par ses émissions de gaz à effet de serre et ses déchets.

 

 

Télécharger

Le secteur du bâtiment et de la construction est responsable d’une immense partie des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES), à environ 21% du total. La partie issue des matériaux de construction, au premier rang desquels l’acier et le béton, portent un lourd fardeau, pour environ 5‑7% des GES mondiaux. Ces matériaux sont également la source d’autres multiples impacts environnementaux problématiques (e.g. consommation d’eau, raréfaction d’autres ressources comme le sable, pollution aux particules fines, pollution par les déchets). Les changements de réglementation s’accélèrent pour résoudre ces problèmes via une approche contraignante sur l’atteinte de résultats. Les normes sont en train d’évoluer et de se mettre à jour, afin de rendre assurable de nouvelles pratiques et ne pas les restreindre.

Le réemploi et le recyclage constituent une piste cruciale pour s’inscrire dans une démarche de construction durable, en particulier pour les isolants et le béton. Incorporer des matériaux de construction déjà utilisés pour les revaloriser dans une logique circulaire peut être un moyen efficace de répondre aux contraintes environnementales, par exemple à la fois pour les granulats et le ciment dans le béton‑ciment. Réciproquement, penser dès la construction à la rénovation et à la phase de démantèlement participe à cette logique circulaire, à laquelle le BIM peut particulièrement ajouter sa pierre.

Les matériaux biosourcés ou naturels constituent une alternative intéressante à trois titres. Premièrement, ils ne sont pas nécessairement en concurrence avec l’alimentation ou la valorisation énergétique car ils sont préparés pour la plupart à partir de sous-produits voire de déchets agricoles ou sylvestres, ou de certains types de terre très communs. Le bois utilisé pour la structure des bâtiments est appelé à se développer mais la demande dépassera sans doute l’offre. Deuxièmement, ils peuvent présenter des propriétés physiques équivalentes ou supérieures aux matériaux traditionnels du XXème siècle. Troisièmement, ils sont bien plus soutenables au regard de leur empreinte carbone.

Télécharger le livre blanc: Nouveaux matériaux pour une construction plus responsable

Télécharger maintenant

Bienvenue sur le site GRAITEC !

Veuillez sélectionner votre pays :